• Sous l'impulsion du chef de l'état et de son gouvernement

    Cette annonce faite par le gouvernement gabonais lors du communiqué final du Conseil des Ministres du 6 Septembre 2012, a reçu un accueil mitigé auprès des populations gabonaises. 

    © DR
     

    Bien que saluant l’initiative du Chef de l’Etat qui démontre-là, sa volonté d’améliorer les conditions de vie des Gabonais, de nombreuses insatisfactions et questionnements demeurent.
    Quid des produits locaux sur lesquels ni les droits de douane, ni la TVA ne sont appliqués et dont les prix grimpent chaque jour jusqu’à atteindre des chiffres records ?
    A Port- Gentil par exemple, le prix du paquet de manioc plafonne jusqu’à 7000F CFA en temps de pénurie, tandis que le régime de bananes plantains s’arrache parfois au prix de 10.000F CFA.
    « L’actualité du moment, c’est la rentrée scolaire », déclare M. Maganga, père de quatre enfants scolarisés .
    « Nous aurions été soulagés si cette mesure s’était également appliquée sur les prix des fournitures scolaires qui, pour moi, sont aussi des produits prioritaires », renchérit-il.

    Par ailleurs, sachant que ces exonérations des droits de douane et de la TVA constituent un manque à gagner dans les caisses de l’Etat, qui va payer la facture ?
    « Nous craignons que ce ne soit encore le Gabonais actif qui ne se retrouve lésé en étant contraint de combler le trou généré par une telle mesure», confie Mlle Santos, cadre dans une administration publique.
    Autre interrogation, une fois passée la période des trois mois de suspension des droits de douane et de la TVA, qu’est-ce qui est prévu pour permettre aux populations de continuer à bénéficier de la baisse des prix occasionnée par cette décision ?
    Autant de questions qui poussent certains à se demander si la véritable mesure à engager n’est pas plutôt de privilégier la production locale de tous ces produits de première nécessité que le Gabon a pris la si mauvaise habitude d’importer, créant ainsi une dépendance qui ne favorise en aucun cas, l’autosuffisance alimentaire à laquelle aspire notre pays…


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :